Sélectionner une page
Slowlife
FAUT-IL QUITTER LES RÉSEAUX SOCIAUX?
Une relation mitigée à démystifier  
11 mars 2018
Par Andréanne Larouche

Vous aimeriez devenir votre propre patronne pour remettre votre bien-être et votre famille en priorité? Assistez à notre prochaine formation GRATUITE pour connâitre Les 6  règles secrètes pour devenir sa propre patronne au plus vite. 

Les réseaux sociaux. Faut-il les quitter pour conserver notre temps et notre paix d’esprit?

Je vous avoue que les réseaux sociaux et moi, nous entretenons une drôle de relation dont l’amour et la haine se côtoient.

Ces sentiments qui m’habitent à leur égard sont la contradiction entre mon désir de faire connaître mon entreprise, d’être en contact avec mes connaissances et celui de les quitter pour libérer mon temps et ma tête.

Une relation mitigée dont la seule sortie pourrait être de quitter les réseaux

Tantôt, ils comblent mon temps. Tantôt, ils me prennent trop de temps!

Tantôt, ils m’amusent. Tantôt, ils m’ennuient!

Tantôt, ils sont une source d’information. Tantôt, ils sont une source de trop d’informations!

Tantôt, ils sont une source de distractions. Tantôt, ils sont une trop grande source de distractions!

Tantôt, ils sont aidants. Tantôt, ils sont perturbants!

Tantôt, je les aime! Tantôt, je les hais!

C’est, une lutte sans fin…

Comment faire pour donner de la place aux réseaux sociaux sans leur en accorder trop?

D’abord, je découpe le temps que j’accorde aux réseaux sociaux selon l’utilité que j’en fait : personnel ou business. Je détermine une durée, quotidienne ou hebdomadaire et je tente de m’y tenir.

C’est extrêmement difficile de se concentrer sur le personnel ou le business sans laisser celui délaissé se faufiler. C’est un exercice de volonté. Mes ratées sont encore nombreuses, surtout lorsque je suis supposée m’occuper de choses qui suscitent moins mon intérêt.

Aussi, je me fixe un objectif très précis lorsque j’entre sur un réseau. Répondre aux messages, voir l’actualité d’amis, repérer des articles de blog intéressants ou visiter un groupe qui m’intéresse vraiment. ET là aussi, je tente de m’y tenir.

C’est la facilité avec laquelle je me laisse entraîner vers des distractions qui génère cette dualité dans mes sentiments.

Aussi, il y a ces nouvelles règles qui demandent une présence constante, un travail acharné et un investissement de plus en plus grand pour qu’une entreprise ait la chance de servir son public qui me dérange. Les règles du jeu sont lourdes… professionnellement et personnellement en termes de temps.

Rester ou quitter les réseaux sociaux?

De plus en plus de gens les quittent pour échapper à l’infobésité, à la vitesse du temps qu’ils accélèrent, à l’absence d’humanité et de profondeur qu’ils créent (quoique des fois, les réseaux permettent de créer du beau).

Il y a aussi des entreprises qui osent quitter certains réseaux, principalement Facebook. Et étonnamment, elles arrivent à se maintenir en vie. Je pense, entre autres, à Talented girls, une Française qui a quitté Facebook, Instagram et a conservé Pinterest.

Pour ma part, j’observe, j’expérimente. La décision de quitter les réseaux sociaux n’est pas facile à prendre. Le succès des conseils proposés précédemment donneront assurément le ton à cette réflexion.

La peur de rater quelque chose en quittant les réseaux est grande.

Pourtant, dans quelle mesure, nous manquerons quelque chose?

L’information importante se trouve facilement ailleurs et pour rejoindre ceux qui comptent vraiment, nous pourrions bien prendre le téléphone…

Cela dit, l’importance d’y être « côté business » n’est pas encore clair dans ma tête.

C’est donc pour l’instant, une décision douce qui m’apparait la meilleure solution.

Je vais poursuivre mon exploration et choisir les réseaux qui correspondent le plus à mes valeurs en termes d’utilisation de temps et de ma capacité à leur résister avant de prendre la décision de tout quitter.

Avec douceur,

Andréanne

Et toi, quelle relation entretiens-tu avec les réseaux sociaux?

 

Deviens une aspirante à plus de douceur! 
Inscris-toi à l’infolettre
Copyright 2017 Andréanne Larouche | Tous droit réservés.
Deviens une aspirante à plus de douceur! 
Inscris-toi à l’infolettre
Copyrights 2017 Andréanne Larouche | Tous droits réservés